Mes vingt premières années, je les ai vécues dans une cité minière à Henin Lietard.
Celles et ceux de ma génération s'en souviendront...car Aujourd'hui cette cité a disparu : La Cité Thibout.

Cité Minière parmi d’autres dans lesquelles vivaient avec leur famille, des Mineurs et des Ouvriers du Jour comme mon Père Mineur puis chaudronnier des Houillères, terminant son labeur aux Ateliers Centraux de Billy Montigny sans oublier ceux de la Cokerie de Drocourt.
Parmi nous la Maison de l'Ingénieur des Mines...une belle et grande propriété enclavée dans la cité.
A proximité la cité Ste Barbe, la cité des Cols Blancs...la cité des Employés de la même grande maison qu'a été les Houillères.

Une Séparation des Classes...qui m'a conduit vers la lutte des Classes...vers la Lutte Ouvrière...vers la Résistance et la Négociation Syndicale mais loin, très loin de celles et ceux qui ont sacrifié leurs convictions et valeurs pour une Obédience ou une place très bien rémunérée.
Une Jeunesse Militante Parmi le Monde Ouvrier Minier qui m'a tout appris...la Solidarité, le Respect, l'Education Ouvriere...la Difficulté aussi celle de la Condition Ouvriere...non...pas celle de Germinal...mais celle du Progrès Social des Enfants nés dans la cité à qui on a permis l'espoir d'une vie meilleure.

Cet Espoir s'est concrétisé pour beaucoup d'entre nous parce que des Elus de proximité, de notre bassin minier, de notre département, de notre Région ont tout mis en œuvre malgré les crises financières et économiques, pour que chacun de nous puissent avoir un avenir social et professionnel...
Je ne peux pas croire aujourd'hui que certains émanant de châteaux parisiens, puissent effacer en l'espace d'un mandat, tout ce Patrimoine Ouvrier et Culturel qui a conduit l'émancipation de la Classe Ouvriere.

Rejoindre Hénin Beaumont Action, c’est le choix de retrouver dans ce Groupe Homogène et Non Partisan mon goût pour l’action de terrain au plus prêt des habitants.

N'Oublions jamais d'où l'on vient...
C’est Tout mon Engagement.
L'Avenir se nourrit de la Mémoire...

Le silence de Steeve BRIOIS suite aux comportements délictuels commis lors des manifestations de ce samedi par des individus qui ne peuvent être qualifiés de manifestant est éloquent.

Il l’est comme son absence de réaction suite aux très nombreux actes pour le moins d’incivilités commis à Hénin Beaumont.

Inadmissible pour celui dont le parti prône la tolérance 0.

Inadmissible pour celui qui a tant promis aux héninois en matière de tranquillité.
Son bilan est tout bonnement catastrophique et jamais semble t’il nous n’avions vu dans notre ville notamment autant de voitures brûlées.

Inadmissible pour cette majorité plus prompte à fanfaronner lors des séances du conseil municipal qu’à faire des politiques éducatives, économiques et de cohésion sociale, notamment dans nos différents quartiers, une véritable priorité.

Inadmissible pour un maire qui aura dépensé l’argent du contribuable dans l’achat de caméras de vidéo surveillance.
Le résultat est sans appel : un échec total.

Les donneurs de "y'a qu'à faut qu'on" ont ceci de "formidable" qu'ils aiment ainsi se dédouaner de ce qu'eux même ne font pas ou bien font mal.
A Hénin Beaumont, nous disons « grand diseux - petit faiseux ».

Pour Steeve Briois, « classes moyennes et chômeurs, c’est-à-dire une bonne partie des actifs français, sont les grands oubliés de ce #Macron20h».

Mais passé le stade des déclarations tonitruantes dont les communicants du RN raffolent, la question demeure : Qu'à donc fait Steeve BRIOIS pour les classes moyennes et chômeurs de notre ville ?

Ce qui suit pourrait valoir en effet son pesant d'or mais disons le tout de go, cet or ne tombera pas dans la poche des habitants...

Qu'est ce donc ?

Voilà plus d'un an que nous avions pointé les aberrations concernant le projet municipal de construction et de gestion d'un crématorium à Hénin Beaumont et d'évoquer pour nous en expliquer l'analyse très claire de la CRC qui affirmait que, « si l’exploitant était amené à cesser son activité, au cas où le site viendrait à ne pas être compétitif, pour des raisons de dimensionnement et de positionnement tarifaire notamment, la commune aurait alors à prendre en charge un équipement désaffecté ».
Dit autrement, le contribuable aurait à payer le choix fait par Steeve Briois et son équipe.

Force est de constater qu’il est déjà des questions qui se posent.

Hénin Beaumont Action s'est procuré les tarifs pratiqués par la société retenue par la majorité municipale pour gérer le crématorium mais aussi l'espace cinéraire situé rue du Docteur Laennec. Nous nous sommes, comme pourrait le faire une famille endeuillée, livrés à une comparaison avec les prix en vigueur dans les autres cimetières de la ville.

Ce que nous avons découvert est tout bonnement préoccupant mais aussi hallucinant.

Ainsi, une sous concession d’occupation au cimetière paysager correspondant à une durée de 20 ans est facturée 784,9 € (option cavurne avec monument- 4 urnes) alors qu'une concession pour 30 ans d'un terrain cinéraire dans les cimetières gérés directement par la ville correspond à un coût de 500 € pour 30 ans.
Ramené sur une période de 30 ans, la sous concession correspond donc à une dépense de 1177,35 €, soit un coût 67% ... plus cher (et une différence de 677 €) !

Nous ne savons que trop bien ce qu’il peut en être de la difficulté financière pour certaines personnes offrir des obsèques à leurs proches.

Ce n'est nullement la politique commerciale de l'exploitant que nous tenons ici à dénoncer mais bel et bien le choix opéré par Steeve BRIOIS de confier au privé la gestion du crématorium mais aussi de l'espace cinéraire, lieu où les familles peuvent trouver un emplacement pour les cendres et venir se recueillir.

Une différence de coût qui nous conduit bien évidemment à adresser à Steeve BRIOIS d'autres questions.

1. La majorité municipale procédera t’elle à une harmonisation des tarifs en vigueur ? Les héninois devront ils sinon choisir un cimetière en fonction de leurs revenus ?
2. La majorité entendra t’elle aligner la durée de toutes les concessions sur 30 ans, période actuelle pratiquée ?

Ce ne sont pas des questions sordides que celles-ci (et il en est d’autres). Ce sont en revanche des sujets sur lesquels les familles n'ont pas toujours la force de se pencher lorsqu'elles sont frappées par un deuil.

Nous laisserons bien évidemment aux juristes qui le désireront le soin d'étudier au regard des réponses qui seront ou non apportées par le maire de la ville, la possibilité de parler ou non de pratiques discriminantes.

Hénin Beaumont Action prend bonne note du résultat des élections professionnelles.

Elle adresse ses félicitations aux représentants élus et formule le souhait qu’ils puissent être respectés dans l’exercice de leurs attributions.

Il en va en effet de l’attention qu’il convient plus que jamais d’apporter á tous les fonctionnaires territoriaux.

Nous les assurons de notre soutien dans cette impérative mission.

Hénin Beaumont Action, c’est aussi Cindy LEVEL

Je suis résidente de la commune d’Hénin-Beaumont depuis mai 2006. Titulaire du BTS Assistante de Direction, j’ai une expérience de quinze années en qualité de Conseillère Commerciale.
J’ai depuis peu, souhaiter donner un nouveau cap à ma carrière, je suis actuellement contractuelle de la fonction publique territoriale, en tant qu’Assistante de formation.

Mon mari est en fonction sur HENIN-BEAUMONT en tant qu’enseignant. Je suis maman de trois enfants Héninois de naissance, et notre famille a intégré la vie héninoise par le biais des associations sportives et du groupe scolaire Pantigny.

Je suis membre des parents d’élèves sur Pantigny, et membre du bureau directeur d’une association sportive.

Je n’ai jamais eu d’engagement politique, mais je suis très sensible à la notion de service publique. Il est important de donner aux Heninois l'idée de favoriser davantage les liens avec les représentants communaux, sans pour autant que cela ne soit qu’une vitrine.
Les idées du groupe Hénin-Beaumont Action correspondent à mes attentes et ma liberté de penser.

Qu’est-ce qui m’a motivé à m’engager ? Très attachée à la démocratie participative et de proximité, soucieuse de la cohésion sociale mes préoccupations sont les suivantes :
- Dégradation du cadre de vie,
- Une population jeune en augmentation, peu qualifiée ou en échec scolaire,
- Les incivilités de plus en plus déplorées par les habitants,
- Peu de considération pour les commerces de proximité,
- Le manque équipements sportif, social, culturel ou à destination de la jeunesse (salle des fêtes, foyers de vie).

A ne rien faire, le risque est de voir la situation empirer, le tissu social se dégrader davantage, le sentiment d’exclusion se répandre, les tensions sociales internes aux quartiers et aux agent territoriaux s’accroîtrent…

Le projet d’Hénin-Beaumont Action vise au contraire à redynamiser la ville en agissant sur le développement économique, l’emploi, le cadre de vie, l’habitat, la jeunesse, le social, la culture, le sport, la santé…

L’année 2019 s’ouvre avec plein d’espoir et d’enthousiasme pour notre territoire.
Notre belle ville change. Elle se réveille tout simplement.

Les premiers fruits de notre travail commencent à être découvert, et je vous invite à y travailler davantage avec nous.

Le préfet du Pas-de-Calais a tenu à juste titre à faire une mise au point suite aux propos de Steeve Briois.

“la liberté de manifestation est un droit fondamental protégé par la loi (…) qui doit pouvoir se concilier avec d’autres libertés fondamentales comme celles de circuler et de travailler. Les forces de sécurité peuvent intervenir ponctuellement pour rétablir la circulation et l’ordre public là où des points de blocage sont constatés dans la durée. Il serait inacceptable que quelques dizaines d’individus puissent bloquer des zones d’activité industrielle et commerciale, notamment celle de Noyelles-Godault où travaillent près de 3 000 personnes. Les services de l’État agissent avec le même esprit de responsabilité envers celles et ceux qui enfreignent délibérément la loi, quelle que soit leur motivation. Prétendre le contraire relève de la pure démagogie. “

Nous n’avions pas manqué de pointer nous aussi cette pure démagogie.
Tout bonnement, parce que cette pure démagogie aura un coût.

Un coût amer tout d’abord pour toutes ces femmes et ces hommes dont la colère aura été travestie par ceux la même qui ici leur auront tant promis.

Un coût pour toutes ces femmes et ces hommes dont la nécessité de mobilité est tout aussi légitime que la liberté de manifester.

Enfin, et ce ne peut pas être négligé, le coût qu’occasionne le repli suicidaire de notre ville alors qu’il lui faudrait au contraire pour espérer grandir s’ouvrir.

La question s’est bien évidemment posée et pour autant nous n’avons guère mis de temps à y répondre.

Non, nous n’irions pas prêter main forte aux gilets jaunes héninois.

Les raisons furent multiples et il nous est possible de les résumer ainsi.

1) Sans mauvais jeu de mot, l’essence même d’Hénin Beaumont Action est citoyenne,c’est à dire viscéralement attachée à son indépendance vis à vis des appareils politiques. Notre position renforcée sur l’échiquier local nous oblige pour le moins à la cohérence. Ainsi donc nous ne pourrions admettre l’idée selon laquelle HBA verserait dans la récupération politique d’une expression citoyenne.

Que Steeve Briois ait opté différemment n’est pas notre affaire. Et de pointer pour le coup l’incohérence - une de plus - entre le discours officiel de Marine le Pen et les pratiques de l’un de ses plus proches lieutenants. Ainsi prétendit elle respecter le caractère apolitique de cette manifestation et pour en attester déclarer ne pas vouloir être présente samedi dans les rassemblement anti-Macron.
Force est de constater que Steeve Briois n’a pas manqué d’agir bien différemment.
Qu’il nous épargne le couplet d’une présence comme citoyen et non comme élu ou membre du RN...
Nous sommes et demeurerons à l’inverse de Steeve Briois cohérents.

2) Nous sommes en outre de ceux pour qui on ne combat pas les difficultés des uns en augmentant celles des autres.
Les actions de filtrage et de blocage auront incontestablement impacté la vie de nombreux héninois, empêchés le temps d’un week-end de mener leurs activités professionnelles, familiales et de loisirs. Et d’affirmer que parmi ces derniers ne se trouvaient pas que des partisans du président de la république ou des gens aisés n’ayant que faire du prix du carburant à la pompe. À toutes ces personnes, nous sommes impatients de voir comment Steeve Briois ira justifier sa présence parmi les manifestants et sa communication sur le sujet.

3) Que notre absence n’est pas pour autant signe d’une indifférence totale vis à vis de nos concitoyens pour qui les difficultés sont nombreuses et s’accumulent. Bien au contraire. Nous n’avons pas choisi de nous engager par hasard.

Mais laisser à penser qu’il suffit de bloquer l’espace d’un ou plusieurs week-end pour obtenir une inversion des tendances serait démagogique et mensonger. Ne nous y trompons pas, derrière les “bloqueurs” et les “bloqués”, il est des gens dont on peut sérieusement penser qu’ils partagent pour partie les mêmes préoccupations voire les mêmes inquiétudes.

L’opposition qui entre ces 2 “clans” pourrait s’installer serait donc contre productive et en aucune façon ne pourra toucher les cibles visées.

Ce n’est pas être défaitiste que de le dire c’est au contraire faire preuve de réalisme, de respect, de sorte à ce que l’engagement citoyen puisse non seulement pleinement s’exprimer mais aussi influer.

4) Reste enfin un débat national (voire mondial) qui est celui du pouvoir d’achat et de notre dépendance énergétique.
Chacun, a son niveau, peut tenter d’agir pour que ces 2 sujets puissent être appréhendés sérieusement. Force est de constater que sur ces 2 sujets, Steeve Briois n’a, nonobstant sa politique de communication outrancière, rien fait.

“Il faut, par principe, par morale, être solidaire de ceux qui manquent. C'est bien pourquoi, à mon sens, il ne faut jamais se retrouver du côté de ceux qui les prennent pour des imbéciles.” François Reynaert

L’avertissement vaut bien évidemment pour cette majorité frontiste dont les relations avec un nombre sans cesse croissant d’héninois sont bien éloignées de l’idylle politique qu’elle veut bien vous conter.

Et pour nous d’ajouter qu’il est des officines de tout poil qui sur le territoire minier ont doublement failli. Non seulement en ne cherchant aucunement à inverser les fâcheuses tendances mais plus encore en daignant agir pour transformer la colère souvent légitime en énergie constructive.

Hier soir, les membres du bureau ont procédé conformément aux statuts de l’association à la désignation de :
- Madame Ingrid HILL au poste de secrétaire ;
- Monsieur Saverio MALDONATO au poste de trésorier ;
- Monsieur Patrick PIRET au poste de président.

Tous conviennent de l’intérêt pour le devenir d’Hénin Beaumont et de ses habitants de :
- renforcer l’action et la démarche citoyenne initiée il y a 2 ans, une démarche indépendante des partis politiques et centrée sur les seuls enjeux locaux ;
- de poursuivre leur fonction de vigilance et d’alerte : moralisation de la vie politique locale, pratiques politiciennes déviantes, choix budgétaires, absence de perspective, etc. Les sujets malheureusement ne manquent pas.
- mettre leurs compétences au service d’un projet de territoire volontairement ambitieux et réaliste.

Tous ont tenu à rappeler que le chemin parcouru par Hénin Beaumont Action ne pouvait être considéré comme un acquis mais qu’il leur conférait en revanche un devoir moral, celui d’un engagement au service de toute une population, respectueux des différences et soucieux d’une mise en synergie des talents.

C’est sur la base de ces orientations qu’un plan d’action pour ces prochains mois a été défini et que la construction du projet pour 2020 ne cesse d’être travaillé et enrichi.

Toute personne le désirant peut bien évidemment contribuer à cette dynamique porteuse d’espoirs et est invitée à se faire connaître.

Monsieur le maire,

Je vous ai adressé un courrier en date du 6 avril 2018 par le biais duquel je vous demandais notamment de bien vouloir me transmettre "les documents attestant des frais d’avocat engagés depuis mars 2014 par la ville, dans le cadre de procédures initiées ou subies par votre majorité et ses représentants (en l’occurrence vous même, messieurs Bruno Bilde et Christopher Szczurek ), et concernant un différent/litige avec les membres de l’opposition, avec la VDN ainsi qu’avec des agents municipaux et les organisations syndicales représentatives de ces derniers."

Votre silence m'a conduit comme vous le savez à saisir la Commission d'Accès aux Documents Administratifs.
Cette autorité administrative a rendu son avis en date du 11 octobre 2018. Cet avis ne souffre d'aucune interprétation possible puisqu'il mentionne très clairement que la commission émet un avis favorable à la communication des mandats de paiement émis part la commune pour assurer le règlement des frais d'avocat depuis mars 2014.

Je vous informe que je ne manquerai pas de porter attention sur le fait que lorsque l’avis est favorable à la communication, l’administration doit, dans le mois qui suit la notification de cet avis, informer la commission de sa décision de s’y conformer ou non.

Permettez moi de formuler le vœu de ne pas vous voir engager la commune dans une démarche de recours et d'appel.
Nous sommes convaincus en effet que les héninois et beaumontois ne comprendraient pas l'obstination de votre majorité a faire mystère des frais d'avocat cités en introduction, qui plus est si pour parvenir à ses fins, elle engageait de nouveau l'argent du contribuable.

Je vous prie de croire, monsieur le Maire en mon dévouement le plus total et sincère pour le devenir d'Hénin Beaumont et de ses habitants.

Patrick PIRET

Objet : situation des usagers de la ligne TER Lens-Lille

Monsieur le Président,

Hénin Beaumont Action est une association qui se compose de citoyens aux sensibilités politiques différentes, indépendante des partis et dont le seul objectif est le devenir d’Hénin Beaumont et de ses habitants.
HBA ambitionne de proposer un projet crédible et ambitieux et ainsi proposer une alternative aux pratiques de ces 20 dernières années sur ce territoire communal et par-delà sur le territoire du bassin minier.

La problématique transport et mobilité (physique et culturelle) est par conséquent l’une de nos préoccupations et c’est sur l’une de ses composantes que je m’en viens attirer votre attention.

Nombre d’héninois (notamment) ont recours quotidiennement à la ligne Ter Lens-Lille.

Force est de constater que le service rendu à l’usager est depuis trop longtemps en deçà de ce que la sécurité et la « tranquillité » des voyageurs requièrent.
Les retards voire les suppressions de train sont devenus monnaie courante.

Nous vous invitons notamment à découvrir quelques témoignages postés sur une page Facebook créée récemment (TER Lens – Lille) qui donne un modeste aperçu des situations rencontrées (l’audience de cette page ne peut en effet être représentative de l’exhaustivité des dérangements vécus).
Vous y découvrirez aussi les conditions de transport qui amènent fréquemment les passagers du 7h52 (en gare d’Henin Beaumont) à ne disposer que de 2 wagons pour ce déplacement du matin, en heure de pointe.
Très concrètement cela conduit de nombreux passagers à ne pouvoir trouver de place assise et à devoir occuper les couloirs et escaliers, notamment pour permettre aux usagers des gares suivantes d’espérer accéder au train.

Il ne s’agit pas ici que d’une question de confort mais aussi d’un impératif de sécurité qui nous semble mis à mal, en atteste notamment une circulation à vitesse réduite sur différents tronçons.

Ce sont aussi pour les personnels de bord des situations parfois « conflictuelles » qui leur appartient de gérer alors qu’il est évident que la responsabilité de ces situations ne peut leur être imputée.

Monsieur le président, vous comme nous connaissons l’enjeu que représente le transport ferroviaire des voyageurs et des travailleurs compte tenu notamment de l’engorgement du réseau autoroutier, des indicateurs sanitaires et sociales particulièrement préoccupants de notre territoire.

C’est pourquoi les membres d’Henin Beaumont Action vous seraient reconnaissants de bien vouloir dans le cadre de vos différentes prérogatives et des compétences exercées par le conseil régional, intervenir auprès de la direction territoriale SNCF des hauts de France afin que tout soit mise en œuvre pour que ne perdurent ces situations.

Dans l'attente de vous lire, je vous prie d’agréer, Monsieur le président, l’expression de mes respectueuses salutations.

Patrick PIRET