Révocation de monsieur René GOBERT, le goût amer de l’outrance

Avec la révocation de René GOBERT, Steeve Briois donne à voir une image fort particulière de sa relation aux organisations syndicales, à mille lieux des déclarations pourtant récentes de Marine Le Pen sur ce sujet.

L'actualité abonde d'exemples quant à la considération qu'éprouvent des candidat(e)s à la présidentielle pour l'action de la justice.

Est là une raison suffisante pour un maire agir de la sorte ?

Avec cette révocation, Steeve Briois semble faire preuve d'une très grande imprudence.

Qu'il puisse reprocher à un agent communal son activité facebookienne n'est pas surprenant. Il suffit pour s'en convaincre de voir sur ce réseau social le sort réservé à tout ce qui de loin ou de prêt s'apparente à une critique négative de son action : opposition, média, associations, pour ne citer que des organisations.

René GOBERT est un agent de la fonction publique territoriale à l'encontre duquel le conseil de recours disciplinaire saisi par le 1er magistrat s'est prononcé pour un simple blâme.
"Insuffisant pour le maire qui en plus de faire appel, vise le responsable CGT, sans attendre la fin de la procédure." (Source l'Humanité du 3 avril 2017).

Que n'a t-on pourtant entendu nombre de représentants FN demander l'épuisement des voies de recours avant d'être définitivement jugé ?

Un blâme, disions nous, c'est à dire une sanction d'un niveau bien moindre que ne l'est la révocation, l'agent concerné ne percevant plus en effet son salaire.

image

Une révocation d'autant plus incompréhensible qu'il eut été possible à Steeve Briois de saisir le Centre de gestion pour étudier la faisabilité d'affecter ce fonctionnaire sur une autre commune.
Nous serions fort surpris qu'il ait souhaité agir ainsi.

En l'état, il n'est pas improbable que le tribunal administratif ait à se pencher sur la légalité de l'acte pris par Steeve Briois et à définir pour ce faire le statut avec lequel s'était exprimé monsieur GOBERT (en tant que fonctionnaire ? Dans l'exercice de son mandat syndical ? À titre personnel ?).

Pour ce qui nous concerne, nous ne pouvons de nouveau que nous interroger sur ce qu'il pourrait en être du montant de l'ardoise à régler alors par le contribuable héninois.

Certes, la représentation par un avocat n'est pas obligatoire devant le tribunal administratif si le litige porte sur des décisions d'ordre individuel concernant les agents publics.

Elle n'est pas toutefois et au demeurant interdite.

Alors qu'en sera t'il monsieur le maire ? Les contribuables héninois auront ils encore à supporter des frais inhérents a cette énième procédure juridique ?

La révocation de cet agent n'est pas indolore sur le plan humain. Il se pourrait qu'il en soit aussi ainsi sur le plan financier.

L'avenir nous dira également si le climat social au sein de la mairie y gagnera
Sur ce point précis, le tract publié très récemment par Solidaire Sud nous laisse à penser que le bras de fer ne fait que commencer.

Enfin, et à l'heure, où selon Le Canard Enchaîné et l'AFP, le parquet de Lille a ouvert une enquête préliminaire sur des soupçons d'emplois fictifs au sein du groupe FN du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais entre 2010 et 2015, cette révocation a pour le moins le goût amer de l'outrance.

À suivre

Une réflexion au sujet de « Révocation de monsieur René GOBERT, le goût amer de l’outrance »

  1. jbart

    Mes pauvres frères d'Hénin Beaumont, vous vous êtes engagés sur un terrible chemin quand vous avez décidé de voter FN aux municipales. Votre désespoir était grand mais je crains qu'à présent vous ne touchiez bientôt le fond.
    Quel gâchis ! Je suis né à Hénin et pour moi c'était une ville extraordinaire promise à bien mieux que ce qu'on en connait aujourd'hui... Hélas vous avez trahis mille fois par vos élus et ne l'oubliez pas, par ceux des environs en particulier ceux qui ont ruiné le centre ville au profit des centres commerciaux et qui d'ailleurs, continuent, par égoïsme, par ignorance, par incompétence et peut être comme d'habitude par corruption. Commencez sérieusement à faire l'inventaire du FN ...et organisez vous 2 ans et demi sont bien suffisants pour virer ces xxxx et ces xxxxx ... de l'intérieur.

Les commentaires sont fermés.