Bientôt une charte « ma commune sans migrant ni SDF » ?

Le plan Grand Froid est un plan ministériel en France qui détermine la mise en œuvre de dispositions en cas d'hiver rigoureux, parmi lesquelles :
- le renforcement des capacités d'hébergement, l'ouverture de lieux d'accueil ;
- le renforcement des services de "maraude", "d'accueil de jour", "d'accueil et d'orientation".

image

Il existe trois niveaux de vigilance, déterminé sur la base du relevé quotidien des températures diurnes et nocturnes :
- le niveau 1 ("temps froid") correspond à un niveau de vigilance modéré : il est appliqué si on relève une température à la fois positive en journée et située entre 0 et -5°C la nuit ;
- le niveau 2 ("grand froid") correspond à une température négative en journée et une température mesurée entre -5°C et -10°C la nuit ;
-le niveau 3 (appelé également "froid extrême") correspond au niveau de vigilance maximal : la température est négative en journée et inférieure à -10°C.

La semaine dernière la préfecture du Pas-de-Calais avait déclenché le niveau 2 de ce plan.
Et pour la VDN d'informer ses lecteurs que ce plan bien que s'appliquant sur le territoire la communauté d'agglomération d'Hénin Carvin, aucune des communes adhérentes n'a cru bon signer de convention pour mettre à disposition ne serait-ce qu'un édifice et offrir ainsi un accueil et/ou un hébergement aux publics concernés.

Le 18 janvier dernier, Marine Le Pen déclarait sur l'antenne de RTL : "Les migrants prennent la place de nos SDF".
Manifestement pas à Hénin Beaumont.
Faudrait-il pour qu'il en aille autrement que le niveau 3 soit engagé.

Ou bien alors ne faudrait il pas, pour que les choses soient claires, que Steeve Briois rebaptise sa charte "ma commune sans migrants et sans SDF" ?