Du fond du cœur, merci Daniel.


Daniel TRANCHANT nous a quittés.

Nos premières pensées vont à son épouse Gisèle, ses quatre fils et sa famille à qui nous présentons nos condoléances les plus sincères.
Nous leur assurons de notre total soutien et leur souhaitons tout le courage dont ils auront besoin.

Qui s'intéresse à la gymnastique mais aussi au sport héninois connaissait Daniel TRANCHANT.

Un très grand dirigeant qui fit de son club "Hénin Gym" l’une des places fortes de la gymnastique française.

Un président doté d'une intelligence certaine, désireux de se mettre au service et à la portée de tous, capable de s'entourer de compétences pour faire du présent le socle des réussites à venir.

Le passage de témoin lorsqu'il lui fallut prendre quelques distances avec sa présidence demeurera un très bel exemple de son approche de la pratique sportive et de la vie associative.
Un état d'esprit que l'on perçoit de nos jours encore en arpentant le gymnase Lelaure.

Un très grand dirigeant (récipiendaire de la médaille d'or de la jeunesse et des sports), assurément, mais plus encore, un homme de conviction, animé par de hautes valeurs parmi lesquelles le goût de l'effort et du travail bien fait (récipiendaire de la médaille du travail), du service rendu à la population (conseiller municipal entre 1996 et 2002), soucieux de la justesse de ses interventions. Daniel était un républicain doublé d'un humaniste.

Daniel TRANCHANT était aussi un chef de famille qui a su transmettre à ses enfants l'idée selon laquelle il est important de s'engager pour se réaliser. L'œil taquin et malin de Daniel nous manquera, c'est évident. Soyons toutefois assurés qu'il continuera de briller.

Au revoir Daniel, et du fond du cœur, Merci.