Éclairage public : fini de rire monsieur Briois.

Que notre note d’humour n’ait pu être du goût de tous est un fait. Le communiqué de la majorité municipale en atteste.

Mais ce communiqué est également révélateur de bien d’autres choses, tant sur son fond que sur sa forme.

A chacun d’en juger :

« Pas de trêve pascale pour l’opposition qui a osé s’en prendre à la mairie ... »

1. Pas de trêve non plus pour cette majorité qui n’a pas attendu pour réagir. Il faudra qu’elle s’y fasse, pas de trêve non plus pendant la campagne des élections européennes pour nous pointer les dysfonctionnements de cette fine équipe qui ne nous fait plus rire depuis bien longtemps.

2. L’opposition : Steeve Briois s’emploie pour ne jamais nous citer, et laisser ainsi à penser qu’il n’existait qu’une seule opposition à Hénin Beaumont, haineuse et revancharde. Ce dernier est manifestement bien mal informé... Que nous incarnions une opposition face à laquelle il ne sait comment œuvrer est une évidence.

3. S’en prendre à la mairie : faux, bien naturellement. Il ne nous semble pas que Marine Le Pen soit habilitée pour contrôler l’éclairage public. Mais il est évident que sa triste prestation lors du débat des dernières présidentielles nous a inspiré cette diapositive.

 

« Ces opérations de maintenance, très courantes, consistent (dans la semaine) à détecter et réparer les lampadaires en journée. »

1. Non seulement nous émettons de sérieux doutes sur la véracité de la technicité employée. Contrairement à certains sympathisants frontistes, nous n’avons pas l’habitude d’éclairer en plein jour les pièces de nos domiciles pour s’assurer du bon fonctionnement de leurs ampoules ...

5D60371F-9A76-4D40-BA3B-E7E2F1AAD4B3

2. mais aussi la petite vidéo tournée ce dimanche de Pâques (Pas de trêve non plus pour les personnels chargés de ses vérifications) nous conforte dans l’existence de dysfonctionnements que la majorité tenterait de dissimuler.

 

« Du grand classique dans toutes les communes ...»

1. C’est décidément devenu l’une des répliques préférées de Steeve Briois pour ne pas assumer ses responsabilités : en clair, c’est pareil ailleurs.

2. Cette réplique est aussi pour nous la marque d’un manque d’ambition et c’est un point sur lequel nous reviendrons prochainement.

 

« Ce sont les mêmes qui publient des photos lorsque l’éclairage ne fonctionne pas la nuit qui critique la réparation. »

1. Hénin Beaumont Action a en effet pointé sur différents lieux et à plusieurs reprises, un problème d’éclairage. C’était il y a plusieurs mois ...

 

La mairie ... continue son plan lumière... avec d’importantes économies à la clef.

1. Le passage de l’éclairage public à la LED est une bonne chose. Ce passage vise d’ailleurs à se conformer à une obligation française et européenne.

2. Ce que nous ne manquons pas de pointer, c’est le choix fait par cette majorité de déléguer son installation et sa gestion à une société privée. Coût de l’investissement : 5,6 millions !

3. Selon nos informations, ce coût ne comprend pas les éventuelles réparations de l’appareillage, sensible aux perturbations de réseau et qui peut être endommagé par la foudre. Si l’on doit en changer pour cause de panne ou par manque de compatibilité, l’intérêt économique n’est pas alors forcément en faveur de la led...

4. Face au risque de panne, quand on met de la led sur un support ou un réseau ancien, la première chose à réaliser est un diagnostic de son réseau. Nous espérons que Steeve Briois n’ait pas mis la charrue avant les bœufs...