Recrutement d’un militant frontiste en mairie : plus que discutable, et moralement, hautement condamnable !

La VDN dévoile dans ses colonnes le recrutement en mairie d’un jeune militant frontiste de 22 ans sur un poste de rédacteur.

Nous ne pouvons que réagir ! 

Pourquoi ?

D'emblée nous tenons à préciser que ce recrutement n'est pas illégal, que d'autres communes ont pu ou peuvent procéder aussi de la sorte.

Ce à quoi et tout aussi clairement nous tenons à préciser que :
- le "c'est pas mieux ailleurs" ne répond en aucune façon à l'ambition qui est la notre en matière de moralisation de la vie politique locale ;
- qu'il est pour le moins des questions qui méritent d'être posées.

Ainsi,

1) Recruter un individu qui il y a moins d'un an venait d'être nommé secrétaire départemental adjoint du Front national de ... la Loire-Atlantique peut apparaître pour le moins "cocasse".
Il est des trajectoires dont on peut se demander si les inconnues de son équation le sont véritablement .
La majorité municipale devrait éprouver les pires difficultés pour justifier que ce recrutement ne peut en aucune façon être comparé à un nouvel exemple de ce que peut produire de pire le copinage politique.

2) Nous ne sommes pas fermés à l'apport de compétences extérieures lorsqu'au local on ne peut répondre au besoin recensé. Chacun ayant connaissance du taux de chômage dans le bassin minier le comprendra aisément.

Hors, "Rédacteur territorial", en quoi cela consiste t-il ?
D’une manière générale, il a la charge de l’encadrement intermédiaire des adjoints et des agents administratifs. Il peut avoir la responsabilité entière d’un service. Il peut également être chargé d’une régie de recettes ou d’une fonction administrative pivot au sein d’un service technique.
Agent de catégorie B, il participe à l’application des décisions des élus.

Faut-il croire que la ville d'Hénin Beaumont ne comporte dans ses propres rangs aucun agent capable d'exercer cette fonction ?
Quel besoin essentiel et nouveau pourrait être de nature à justifier cette nouvelle embauche ?

Et de s'interroger sur le choix opéré par le maire de la commune : le recrutement à cette période du mandat (et sauf erreur de notre part) d'un contractuel ? Remplacement d'un agent muté ? sanctionné ? ayant fait valoir ses droits à la retraite ? en arrêt maladie ?

Ces questions ne sont pas anodines et mériteraient que des éclairages soit formulés.

Nous n'attendrons pas, et d'ores et déjà, nous prenons l'engagement, si nous étions aux "affaires", de privilégier à chaque fois que possible la voie de la formation professionnelle des agents municipaux et de la promotion interne pour satisfaire à l'intérêt général.

2 réflexions au sujet de « Recrutement d’un militant frontiste en mairie : plus que discutable, et moralement, hautement condamnable ! »

  1. Van Rompu Adeline

    La formation professionnelle et ou la voie de la promotion interne ne fonctionnent pas mieux puisque la Mairie d Henin Beaumont ne promeut pas davantage les laureats de concours au merite qui garantit notamment la neutralité mais l égalité des chances devant les emplois publics territoriaux.

Les commentaires sont fermés.