Sécurité : être sérieux, humble sans céder au fatalisme.

Après avoir été présenté comme une opposition résiduelle qui s’attaque aux personnes âgées et aux personnes en situation de handicap (tout un programme quoi ...) nous ne serions pas étonnés si le prochain numéro de leur magazine de propagande nous reprochait cette fois ci de ne pas "aimer" la police municipale.

Le débat que volontairement nous avons engagé se situe bien évidemment sur un autre plan et à un autre niveau. Parce qu'en matière de sécurité, il faut être capable de se montrer sérieux et humble.

Ce débat, nous tenterons de le résumer à l’aide des questions suivantes :

1. Quel est le coût de la politique municipale en la matière ?
Une police que l’on nous dit armée, organisée en brigade de jour et de nuit, des locaux flambant neuf, des véhicules adaptés aux missions et, promis juré, pour bientôt, un système de vidéo protection à la pointe de la technologie.
Bref et de l’avis d’un individu dont la très grande proximité avec l'exécutif local ne fait guère de doute, « certainement l’une des meilleures police municipale des environs ».
Que cet individu nous pardonne mais ses belles paroles pour valoir se doivent d'être confrontées aux résultats observés.

2. Quels sont ils ces résultats ?
Alors que Steeve Briois ne manquait pas d’expliquer autrefois que “Si un jour tu vois une voiture qui brûle, (...), tu prends la photo. Nous, on fait un tract pour ça, dans tout le quartier.” force est de constater que si de tracts il n’y a plus (et sur ce sujet aussi il y aurait tant à dire), on ne peut malheureusement pas en dire autant des actes de vandalisme dont certains pourraient être qualifiés d’actes criminels.


On ne compte plus par exemple le nombre de poubelles ou de voitures brulées ; on oublie pas non plus le feu qui fut mis au nouveau commissariat.
On oublie pas surtout toutes les victimes. Mais l'on constate en revanche les silences d'une majorité municipale qui si elle désirait faire comme si de rien n'était ne s'y prendrait pas autrement.

Nous pensons nous que chaque dépense municipale doit s’apprécier au regard des résultats obtenus, de l’intérêt général et des obligations qui incombent aux collectivités locales. Voilà pourquoi nous disons très clairement que les dépenses financières votées par l'équipe de Steeve Briois ne se justifient pas à la lecture des résultats. Steeve Briois a bel et bien perdu son pari sécuritaire.

En matière de sécurité, il faut être capable de se montrer sérieux, humble sans pour autant céder au fatalisme. Et dés lors, il importe de s'interroger sur ce que peut être le rôle de notre police municipale.

3. Quel est le rôle de notre police municipale ?
Son action doit pour nous très clairement s’inscrire dans une mise en synergie de tous les moyens susceptibles d'être déployés.

Cette ambition repose sur :
- la capacité de mobiliser les contributions des forces de police nationale et locale, mais aussi, celles de la justice et des acteurs sociaux. Voila pourquoi et pour seul exemple nous avons à plusieurs reprises attiré l’attention du maire sur la faiblesse des moyens dévolus aux maisons de quartier.

Voilà pourquoi nous proposons aussi la création de médiateurs de nuits.

- la spécificité des attributions de chacun. On ne peut pas attendre de notre police municipale quelle agisse en place et lieu de la police nationale.

- la volonté d'œuvrer sur une logique et dynamique de coopération intercommunale, à l'opposée du repli hénino - héninois si cher au maire. Tout bonnement parce que la délinquance n'a pas elle de frontières communales et qu'il est à parier que les victimes n'ont que faire de la domiciliation de leurs agresseurs.

Faut-il dés lors s'étonner que cette absence de perspective pourrait influer sur le moral des troupes ?

4. Quelle ambiance au sein de la police municipale ?
La police municipale est un des services municipaux.
Comment dés lors pourrions nous penser que ses agents puissent être épargnés du sentiment de mal-être ressentis par nombre de leurs collègues ? Nous n'avons pas cette naïveté car nous avons de la considération pour les personnes concernées.

Parce qu’au delà de ce dernier propos, nous ne manquons jamais à chacune de nos sorties de saluer les agents de la police municipale.
C’est une question de politesse, de respect de leurs attributions et de volonté de remédier à cette politique locale qui amène malheureusement certains héninois à exprimer une défiance à l’égard de certains de ses personnels. Et c’est là aussi une situation à laquelle il nous faudra remédier.

Une réflexion au sujet de « Sécurité : être sérieux, humble sans céder au fatalisme. »

Les commentaires sont fermés.