Steeve Briois pourra t-il se présenter aux prochaines municipales ?

Steeve Briois pourra t'il se présenter aux prochaines municipales ?

Ce titre est volontairement provocateur.

Et pourtant, le vice président du FN pourrait éprouver les pires difficultés pour lui construire une équipe.

La période politique qui s'ouvre sera d'ici les prochaines élections municipales vierge de tout RDV électoral.

Deux années pour chacune des composantes de l'échiquier politique local se préparer à 2020, et ce quand bien même la majorité FN devrait prendre grand soin de communiquer sur sa volonté d'être aux affaires jusqu'au bout et de ne penser, eux, qu'à l'intérêt des héninois.

Reste que Steeve Briois et sa garde rapprochée pourraient éprouver de sérieuses difficultés pour constituer en 2020 une équipe avec une image crédible.

Pourquoi ?

Parce qu'avec la démission de l'adjoint aux finances l'été dernier, il lui sera difficile de vous louer de nouveau les compétences d'un professeur en économie.
La "désignation" d'un adjoint mis en examen dépourvu d'expérience en la matière pour gérer les cordons de la bourse de notre ville en dit beaucoup, beaucoup trop.

Qu'en sera t'il d'ailleurs en outre de cet adjoint en 2020 ?

La question est importante tout bonnement parce qu'en l'espace de 2 ans, le statut de mise en examen pourrait déboucher sur une condamnation en 1ère instance.
Une condamnation qui serait malvenue pour l'image properette que tente de nous vendre le FN et qui compte tenu des délégations de cet élu - adjoint à la culture, à la vie associative, à la communication et donc aux finances - viendrait chambouler l'équilibre pourtant déjà fragile qui caractérise cette équipe.

Alors certes nous ne sommes pas dupes des écarts qui existent entre les portefeuilles affichés des élus et les pratiques réelles, et notamment en matière de communication où il est fort à parier que Bruno Bilde en aient dans les faits conserver les manettes tout en continuant d'exercer son mandat de député ... de Liévin.

Un député auquel notamment ses amis les médias pourraient de nouveau s'intéresser (nous ne pensions pas si bien dire en écrivant cet article il y a quelques jours : http://www.liberation.fr/france/2018/01/14/fn-un-depute-balance-des-victimes-intimidees_1622380)

Si bien évidemment le conditionnel reste à ce stade encore de mise, le scénario du pire n'est pas à exclure pour Steeve Briois.

Un Steeve Briois qui en outre pourrait avoir fort à faire si les ennuis du FN et ceux de Marine Le Pen s'en allaient parcourir d'autres salles que celles des rédac presse, et si Florian Philippot, décidait d'arpenter les ruelles héninoises ... Entre anciens meilleurs amis du monde, il faut parfois s'attendre au pire.

Quoi qu'il en soit, nous ne compterons nous que sur notre action pour vous convaincre de l'intérêt d'inviter Steeve Briois à prendre dés 2020, y compris s'il le désire dans le Sud de la France, sa retraite.

Patrick PIRET