Madame, monsieur,

Hénin Beaumont Action s’est construite sur la base des principes suivants : respect des individus, transparence des idées, complémentarité des compétences, sincérité des propos et des engagements.

Ce sont ces mêmes considérations qui nous amènent à être indignés des pratiques qui prévalent dans la gestion des relations entre l’équipe de Steeve Briois et les employés municipaux.

Nous sommes parfaitement informés des situations inacceptables auxquelles vous même et/ou plusieurs de vos collègues ont été ou demeurent confrontés.

Nous les avons systématiquement dénoncées avec pour seul regret celui de ne pouvoir aller plus loin pour y mettre un terme : police municipale, services techniques, des espaces verts, crèche municipale, maison de quartier, etc.

Jamais les territoriaux n’auront eu à connaître autant de mesures vexatoires, disciplinaires, voire de procédures judiciaires, là où un dialogue social aurait permis dans la quasi totalité des cas de tirer collectivement avantage de points de vue différents voire des griefs légitimes qui furent exprimés.

Ce n’est pas acceptable parce qu’il est aisé de se référer à des mesures simples et légales pour s'assurer d'un climat de travail sain, serein et constructif.
Valoriser et reconnaître l’implication des communaux à la hauteur du travail fourni, des compétences et des responsabilités exercées, ne devrait pas faire l’objet d’un débat, mais celui d’un consensus que le bon sens impose.

Face au favoritisme et au clientélisme nous mettrons en œuvre un accompagnement, un droit à la formation pour chacun, la reconnaissance du professionnalisme des agents.

Aux pressions malsaines nous privilégierons toujours la recherche d’un rapport social respectueux, garant des prérogatives de chacun.

Nous le savons d’autant plus que nous sommes plusieurs au sein d’Hénin Beaumont Action à disposer d’expériences dans la fonction publique et dans le management d’une équipe.

C’est cette expérience et une parfaite connaissance de votre quotidienneté professionnelle qui nous conduiront à vous proposer la mise en œuvre d’une charte d’engagement réciproque, pour que la qualité des services rendus aux habitants ne se fasse aux dépends du bien être professionnel des agents, pour que les objectifs que nous poursuivrons ne puissent, faute de moyens suffisants accordés, dépasser le stade d’une politique de communication qui n’a que faire de l’intérêt des héninois.

Je connais l’importance de la confiance donnée pour en avoir déjà discuté avec bon nombre d’entre vous. Je connais aussi l’impact dévastateur du mépris et des promesses bafouées.

Soyez assurés que ce qui nous anime au sein d’Hénin Beaumont d’Action trouve sa motivation dans cette seule ambition : démontrer qu’une autre ville est possible, une ville plus solidaire, plus entreprenante, une ville plus respectueuse.

Je reste pour ma part simplement et sincèrement à votre écoute.

Bien cordialement,

Patrick Piret

https://www.lavoixdunord.fr/649850/article/2019-10-10/le-maire-d-henin-beaumont-vote-contre-une-subvention-destinee-un-fast-food-car#utm_medium=redaction&utm_source=facebook&utm_campaign=page-fan-lens

 

D'après la définition du dictionnaire Reverso, le communautarisme c'est :   nm    (politique)  courant fondant la structure sociale sur le développement des mouvements propres à chacune des communautés ethniques d'un pays.

Si la majorité actuelle était aussi à cheval sur les principes de lutte contre le communautarisme qu'elle revendique le depuis son arrivée sous les toits de l'hôtel de ville, il n'y aurait sans doute pas de salle Polonia, pas de salon de la Pologne ou pas de Pâques polonaises fêtées dans notre commune.

On ne peut pas s'ériger en chevalier blanc de l'unité nationale et de la défense de ses racines en ayant une position à géométrie variable.

Il y a dans Hénin-Beaumont encore des établissements servant de l'alcool. Ceci sont plus souvent menacés par les fermetures administratives consécutives aux normes anti bruit imposées par le législateur que par la foi de certaines populations.

L'obtention et surtout la conservation d'une licence IV sont soumises à des règles strictes. Que ce commerçant veuille ne pas rajouter à la difficulté d'ouvrir et de rendre pérenne une activité commerciale ces contraintes particulières est un choix assumé et ô combien risqué dans une région où la consommation d'alcool fait des ravages y compris chez les jeunes.

Il est dommage qu'il soit devenu chez Steeve Briois habituel de détourner des actes réfléchis pour masquer la faiblesse de son bilan à l'approche des élections municipales...