Les donneurs de "y'a qu'à faut qu'on" ont ceci de "formidable" qu'ils aiment ainsi se dédouaner de ce qu'eux même ne font pas ou bien font mal.
A Hénin Beaumont, nous disons « grand diseux - petit faiseux ».

Pour Steeve Briois, « classes moyennes et chômeurs, c’est-à-dire une bonne partie des actifs français, sont les grands oubliés de ce #Macron20h».

Mais passé le stade des déclarations tonitruantes dont les communicants du RN raffolent, la question demeure : Qu'à donc fait Steeve BRIOIS pour les classes moyennes et chômeurs de notre ville ?

Ce qui suit pourrait valoir en effet son pesant d'or mais disons le tout de go, cet or ne tombera pas dans la poche des habitants...

Qu'est ce donc ?

Voilà plus d'un an que nous avions pointé les aberrations concernant le projet municipal de construction et de gestion d'un crématorium à Hénin Beaumont et d'évoquer pour nous en expliquer l'analyse très claire de la CRC qui affirmait que, « si l’exploitant était amené à cesser son activité, au cas où le site viendrait à ne pas être compétitif, pour des raisons de dimensionnement et de positionnement tarifaire notamment, la commune aurait alors à prendre en charge un équipement désaffecté ».
Dit autrement, le contribuable aurait à payer le choix fait par Steeve Briois et son équipe.

Force est de constater qu’il est déjà des questions qui se posent.

Hénin Beaumont Action s'est procuré les tarifs pratiqués par la société retenue par la majorité municipale pour gérer le crématorium mais aussi l'espace cinéraire situé rue du Docteur Laennec. Nous nous sommes, comme pourrait le faire une famille endeuillée, livrés à une comparaison avec les prix en vigueur dans les autres cimetières de la ville.

Ce que nous avons découvert est tout bonnement préoccupant mais aussi hallucinant.

Ainsi, une sous concession d’occupation au cimetière paysager correspondant à une durée de 20 ans est facturée 784,9 € (option cavurne avec monument- 4 urnes) alors qu'une concession pour 30 ans d'un terrain cinéraire dans les cimetières gérés directement par la ville correspond à un coût de 500 € pour 30 ans.
Ramené sur une période de 30 ans, la sous concession correspond donc à une dépense de 1177,35 €, soit un coût 67% ... plus cher (et une différence de 677 €) !

Nous ne savons que trop bien ce qu’il peut en être de la difficulté financière pour certaines personnes offrir des obsèques à leurs proches.

Ce n'est nullement la politique commerciale de l'exploitant que nous tenons ici à dénoncer mais bel et bien le choix opéré par Steeve BRIOIS de confier au privé la gestion du crématorium mais aussi de l'espace cinéraire, lieu où les familles peuvent trouver un emplacement pour les cendres et venir se recueillir.

Une différence de coût qui nous conduit bien évidemment à adresser à Steeve BRIOIS d'autres questions.

1. La majorité municipale procédera t’elle à une harmonisation des tarifs en vigueur ? Les héninois devront ils sinon choisir un cimetière en fonction de leurs revenus ?
2. La majorité entendra t’elle aligner la durée de toutes les concessions sur 30 ans, période actuelle pratiquée ?

Ce ne sont pas des questions sordides que celles-ci (et il en est d’autres). Ce sont en revanche des sujets sur lesquels les familles n'ont pas toujours la force de se pencher lorsqu'elles sont frappées par un deuil.

Nous laisserons bien évidemment aux juristes qui le désireront le soin d'étudier au regard des réponses qui seront ou non apportées par le maire de la ville, la possibilité de parler ou non de pratiques discriminantes.

Hénin Beaumont Action prend bonne note du résultat des élections professionnelles.

Elle adresse ses félicitations aux représentants élus et formule le souhait qu’ils puissent être respectés dans l’exercice de leurs attributions.

Il en va en effet de l’attention qu’il convient plus que jamais d’apporter á tous les fonctionnaires territoriaux.

Nous les assurons de notre soutien dans cette impérative mission.

Hénin Beaumont Action, c’est aussi Cindy LEVEL

Je suis résidente de la commune d’Hénin-Beaumont depuis mai 2006. Titulaire du BTS Assistante de Direction, j’ai une expérience de quinze années en qualité de Conseillère Commerciale.
J’ai depuis peu, souhaiter donner un nouveau cap à ma carrière, je suis actuellement contractuelle de la fonction publique territoriale, en tant qu’Assistante de formation.

Mon mari est en fonction sur HENIN-BEAUMONT en tant qu’enseignant. Je suis maman de trois enfants Héninois de naissance, et notre famille a intégré la vie héninoise par le biais des associations sportives et du groupe scolaire Pantigny.

Je suis membre des parents d’élèves sur Pantigny, et membre du bureau directeur d’une association sportive.

Je n’ai jamais eu d’engagement politique, mais je suis très sensible à la notion de service publique. Il est important de donner aux Heninois l'idée de favoriser davantage les liens avec les représentants communaux, sans pour autant que cela ne soit qu’une vitrine.
Les idées du groupe Hénin-Beaumont Action correspondent à mes attentes et ma liberté de penser.

Qu’est-ce qui m’a motivé à m’engager ? Très attachée à la démocratie participative et de proximité, soucieuse de la cohésion sociale mes préoccupations sont les suivantes :
- Dégradation du cadre de vie,
- Une population jeune en augmentation, peu qualifiée ou en échec scolaire,
- Les incivilités de plus en plus déplorées par les habitants,
- Peu de considération pour les commerces de proximité,
- Le manque équipements sportif, social, culturel ou à destination de la jeunesse (salle des fêtes, foyers de vie).

A ne rien faire, le risque est de voir la situation empirer, le tissu social se dégrader davantage, le sentiment d’exclusion se répandre, les tensions sociales internes aux quartiers et aux agent territoriaux s’accroîtrent…

Le projet d’Hénin-Beaumont Action vise au contraire à redynamiser la ville en agissant sur le développement économique, l’emploi, le cadre de vie, l’habitat, la jeunesse, le social, la culture, le sport, la santé…

L’année 2019 s’ouvre avec plein d’espoir et d’enthousiasme pour notre territoire.
Notre belle ville change. Elle se réveille tout simplement.

Les premiers fruits de notre travail commencent à être découvert, et je vous invite à y travailler davantage avec nous.