Le préfet du Pas-de-Calais a tenu à juste titre à faire une mise au point suite aux propos de Steeve Briois.

“la liberté de manifestation est un droit fondamental protégé par la loi (…) qui doit pouvoir se concilier avec d’autres libertés fondamentales comme celles de circuler et de travailler. Les forces de sécurité peuvent intervenir ponctuellement pour rétablir la circulation et l’ordre public là où des points de blocage sont constatés dans la durée. Il serait inacceptable que quelques dizaines d’individus puissent bloquer des zones d’activité industrielle et commerciale, notamment celle de Noyelles-Godault où travaillent près de 3 000 personnes. Les services de l’État agissent avec le même esprit de responsabilité envers celles et ceux qui enfreignent délibérément la loi, quelle que soit leur motivation. Prétendre le contraire relève de la pure démagogie. “

Nous n’avions pas manqué de pointer nous aussi cette pure démagogie.
Tout bonnement, parce que cette pure démagogie aura un coût.

Un coût amer tout d’abord pour toutes ces femmes et ces hommes dont la colère aura été travestie par ceux la même qui ici leur auront tant promis.

Un coût pour toutes ces femmes et ces hommes dont la nécessité de mobilité est tout aussi légitime que la liberté de manifester.

Enfin, et ce ne peut pas être négligé, le coût qu’occasionne le repli suicidaire de notre ville alors qu’il lui faudrait au contraire pour espérer grandir s’ouvrir.

La question s’est bien évidemment posée et pour autant nous n’avons guère mis de temps à y répondre.

Non, nous n’irions pas prêter main forte aux gilets jaunes héninois.

Les raisons furent multiples et il nous est possible de les résumer ainsi.

1) Sans mauvais jeu de mot, l’essence même d’Hénin Beaumont Action est citoyenne,c’est à dire viscéralement attachée à son indépendance vis à vis des appareils politiques. Notre position renforcée sur l’échiquier local nous oblige pour le moins à la cohérence. Ainsi donc nous ne pourrions admettre l’idée selon laquelle HBA verserait dans la récupération politique d’une expression citoyenne.

Que Steeve Briois ait opté différemment n’est pas notre affaire. Et de pointer pour le coup l’incohérence - une de plus - entre le discours officiel de Marine le Pen et les pratiques de l’un de ses plus proches lieutenants. Ainsi prétendit elle respecter le caractère apolitique de cette manifestation et pour en attester déclarer ne pas vouloir être présente samedi dans les rassemblement anti-Macron.
Force est de constater que Steeve Briois n’a pas manqué d’agir bien différemment.
Qu’il nous épargne le couplet d’une présence comme citoyen et non comme élu ou membre du RN...
Nous sommes et demeurerons à l’inverse de Steeve Briois cohérents.

2) Nous sommes en outre de ceux pour qui on ne combat pas les difficultés des uns en augmentant celles des autres.
Les actions de filtrage et de blocage auront incontestablement impacté la vie de nombreux héninois, empêchés le temps d’un week-end de mener leurs activités professionnelles, familiales et de loisirs. Et d’affirmer que parmi ces derniers ne se trouvaient pas que des partisans du président de la république ou des gens aisés n’ayant que faire du prix du carburant à la pompe. À toutes ces personnes, nous sommes impatients de voir comment Steeve Briois ira justifier sa présence parmi les manifestants et sa communication sur le sujet.

3) Que notre absence n’est pas pour autant signe d’une indifférence totale vis à vis de nos concitoyens pour qui les difficultés sont nombreuses et s’accumulent. Bien au contraire. Nous n’avons pas choisi de nous engager par hasard.

Mais laisser à penser qu’il suffit de bloquer l’espace d’un ou plusieurs week-end pour obtenir une inversion des tendances serait démagogique et mensonger. Ne nous y trompons pas, derrière les “bloqueurs” et les “bloqués”, il est des gens dont on peut sérieusement penser qu’ils partagent pour partie les mêmes préoccupations voire les mêmes inquiétudes.

L’opposition qui entre ces 2 “clans” pourrait s’installer serait donc contre productive et en aucune façon ne pourra toucher les cibles visées.

Ce n’est pas être défaitiste que de le dire c’est au contraire faire preuve de réalisme, de respect, de sorte à ce que l’engagement citoyen puisse non seulement pleinement s’exprimer mais aussi influer.

4) Reste enfin un débat national (voire mondial) qui est celui du pouvoir d’achat et de notre dépendance énergétique.
Chacun, a son niveau, peut tenter d’agir pour que ces 2 sujets puissent être appréhendés sérieusement. Force est de constater que sur ces 2 sujets, Steeve Briois n’a, nonobstant sa politique de communication outrancière, rien fait.

“Il faut, par principe, par morale, être solidaire de ceux qui manquent. C'est bien pourquoi, à mon sens, il ne faut jamais se retrouver du côté de ceux qui les prennent pour des imbéciles.” François Reynaert

L’avertissement vaut bien évidemment pour cette majorité frontiste dont les relations avec un nombre sans cesse croissant d’héninois sont bien éloignées de l’idylle politique qu’elle veut bien vous conter.

Et pour nous d’ajouter qu’il est des officines de tout poil qui sur le territoire minier ont doublement failli. Non seulement en ne cherchant aucunement à inverser les fâcheuses tendances mais plus encore en daignant agir pour transformer la colère souvent légitime en énergie constructive.

Hier soir, les membres du bureau ont procédé conformément aux statuts de l’association à la désignation de :
- Madame Ingrid HILL au poste de secrétaire ;
- Monsieur Saverio MALDONATO au poste de trésorier ;
- Monsieur Patrick PIRET au poste de président.

Tous conviennent de l’intérêt pour le devenir d’Hénin Beaumont et de ses habitants de :
- renforcer l’action et la démarche citoyenne initiée il y a 2 ans, une démarche indépendante des partis politiques et centrée sur les seuls enjeux locaux ;
- de poursuivre leur fonction de vigilance et d’alerte : moralisation de la vie politique locale, pratiques politiciennes déviantes, choix budgétaires, absence de perspective, etc. Les sujets malheureusement ne manquent pas.
- mettre leurs compétences au service d’un projet de territoire volontairement ambitieux et réaliste.

Tous ont tenu à rappeler que le chemin parcouru par Hénin Beaumont Action ne pouvait être considéré comme un acquis mais qu’il leur conférait en revanche un devoir moral, celui d’un engagement au service de toute une population, respectueux des différences et soucieux d’une mise en synergie des talents.

C’est sur la base de ces orientations qu’un plan d’action pour ces prochains mois a été défini et que la construction du projet pour 2020 ne cesse d’être travaillé et enrichi.

Toute personne le désirant peut bien évidemment contribuer à cette dynamique porteuse d’espoirs et est invitée à se faire connaître.