Communiqué de presse

La majorité a fait le choix de racheter l'ancien LIDL du champ de l'abbaye.

Pour Hénin Beaumont Action il s'agit là d'une nouvelle décision prise en dépit de tout bon sens.

1) Economiquement, parce que la ville prive les héninois et notamment les habitants du champ de l'abbaye de toute reconversion possible de cet espace, et notamment sur le plan commercial. C'est d'autant plus inacceptable que des projets semblaient exister et que pour le moins une proposition aurait même été formulée.

2) Financièrement aussi, parce qu'aux 200 000 € d'achat viendront s'ajouter des dépenses conséquentes visant à mettre les lieux en adéquation et en conformité avec les usages souhaités et la réglementation qui s'y rapporte.

3) concernant l'organisation des services municipaux, l'éclatement de ces derniers ne manquera pas de complexifier la fluidité qu'il convient pourtant, encore et plus que jamais d'organiser entre ceux-ci.

4) Quant à la tranquillité ainsi promise aux riverains, qui pour croire qu'un bâtiment administratif disposant de cet espace puisse servir de rempart à toute tentative de campement illicite ?

Et de nous interroger sur les réelles motivations de cette majorité quant à la prise d'une telle décision couteuse pour le contribuable, inoportune pour tous les habitants et pour laquelle il apparaît que ceux-ci n’ont pas été consultés.

Du 14 au 17 juillet avaient lieu à Paris les championnats du monde de course cycliste sur route.

Après une 7ème place au chrono individuel et une 13ème à la course en ligne, Léo participait au chrono par équipe. Associés à Jérémy Peirera, Léo Collet et celui-ci ont démontré une belle force collective où chaque relais propulsait l’équipe Française vers le titre de champion du monde.

Hénin Beaumont action félicite Léo Collet pour son nouveau titre mais aussi ses parents Marina et Hervé qui devront bientôt agrandir leur maison pour y mettre tous les trophées de leur champion.

Cette seconde étoile a de nouveau jeter dans la rue des millions de français. Cette victoire des bleus est une source de bonheur partagée et c’est très bien ainsi.

Il faut savoir profiter de ces moments de joie sans être dupe qu’il ne s’agit que de sport et qu’on ne peut demander à celui-ci plus que ce qu’il ne peut apporter.

Qu’il est des difficultés qui ne s’effaceront pas d’un coup de baguette magique, mais qu’il est toutefois dans le parcours de cette équipe de France l’image d’un collectif qui se contrefiche à juste raison de ce que sont les individualités pour peu qu’elles se mettent au service d’une dynamique, d’un projet commun, pour peu qu’on leur accorde d’avoir l’opportunité d’exprimer leur talent.

En ceci, cette EDF a montré le visage d’un groupe attaché aux valeurs de la République, à mille lieux des discours imbéciles et notamment de celui entendu ce 14 juillet à Hénin Beaumont, regrettant à 1/2 mot que nombre de citoyens ne montre leur attachement à la nation qu’une fois tous les 4 ans.

C’est là toute la différence qu’il convient d’opérer entre le patriotisme et le nationalisme.
Ceux qui volontairement tentent de créer la confusion et l’amalgame seraient bien inspirés de s’interroger sur les raisons qui conduisent tout un peuple à s’intéresser à cet événement planétaire et des milliers de gamin(e)s - notamment - à arpenter régulièrement les terrains de football.

Parce que si la victoire est agréable, la défaite demeure acceptée lorsqu’elle est juste et si elle permet d’avoir d’autres chances pour s’éprouver et se prouver.

Voilà pourquoi nous aimons à chaque fois que possible rendre hommage à tous ces éducateurs sportifs, qui donnent de leur temps et de leur énergie.

Voilà pourquoi nous sommes et resterons très attentifs à tout ce qui touche à l’éducation.

Voilà pourquoi et selon nous il convient d’offrir les conditions de l’action commune plutôt que celles de la division et de la stigmatisation.