C'est sur la base des éléments que nous avons pu recueillir sur le déroulement du conseil municipal de ce matin (rappelons que nous boycottons cette instance depuis très longtemps en témoignage de notre refus de cautionner le spectacle affligeant donné par Steeve Briois et son équipe ainsi que les règles du jeu qui pour ce faire ont été adoptée en dépit de tout bon sens) que nous tenons à exprimer dés à présent et sans réserve notre inquiétude quant au devenir de notre commune.

Nommer aux finances un adjoint mis en examen, voilà qui semble être fort courageux.
A moins de considérer que subir une procédure juridique mérite une "promotion".

Tout aussi inquiétant l'étendue du portefeuille du 1er et du second adjoint :

1er adjoint, Monsieur Laurent Brice : actions économiques et commerciales; sport; village de Beaumont; affaires juridiques.

2ème adjoint, Monsieur Christopher Szczurek : finances; budget; vie culturelle et associative; communication.

Jacques Prévert et son inventaire peuvent vite aller se rhabiller...

Et l'on voudrait vous faire croire que messieurs Brice et Szczurek seront en mesure d'investir comme il se doit l'ensemble de ces chantiers.

C'est pour nous le signe que non seulement cette majorité est désormais confrontée aux limites de sa politique de cumul des mandats et de son corolaire, l'appauvrissement de ses forces, mais aussi que ce nouvel habillage ne vise qu'à vous dissimuler une sur concentration du pouvoir dans un nombre très très restreint de mains.

De là à penser que ceux qui n'en sont pas ne sont que des faire-valoir convoqués pour faire "joli" sur la photo, il n'y a qu'un pas qui pour ce qui nous concerne à déjà été fait depuis bien longtemps.

Hénin Beaumont continue de s'enfoncer et il est fort à parier que les problèmes du FN incitent plus fortement encore ses principaux responsables nationaux à user de notre ville comme d'un cataplasme sur sa jambe de bois.

Il y a de quoi s'inquiéter parce que ces pratiques ont un coût : celui d'une double peine pour les héninois et les contribuables. Celui du clinquant pour cache misère et celui d'un avenir dont manifestement ils n'ont que faire.

Voilà pourquoi nous continuons à travailler pour fédérer les compétences, celles dont la commune aura besoin lorsque demain il n'y aura d'autres choix que de se confronter aux sujets volontairement ignorés par cette majorité. Et ce jour là, il est plus que probable que de Steeve Briois on ne parle plus.

Et parce qu'en attendant nous sommes plus enclins à croire au père Noël qu'en la capacité de ceux qui aujourd'hui sont les locataires de l'hôtel de ville.

 

Cher Hénin Beaumont Action,

J'ai bien reçu votre gentille lettre et je vous en remercie beaucoup.

Je me suis donc mis à l'ouvrage avec mes compagnons pour trouver le bon cadeau à offrir aux membres de la majorité municipale.
Pssst, entre nous, juste entre nous : croyez moi, c'est pas du gâteau !

J'ai par exemple déjà demandé conseil au père fouettard et inutile de vous dire que lorsque je lui ai mis sous les yeux vos 10 questions, il est entré dans une profonde déprime. "En plus de 465 ans d'existence - m'a t-il dit - je n'ai jamais vu ça !!!."

Quant à Sainte Barbe, vous savez combien il tarde à la patronne de ne
plus voir son nom accolé à celui de la madone.

Mais bon, comptez sur moi pour poursuivre mes investigations et pour tenir le coup.
Vous aussi, pas de blague SVP.

Continuez d'être aussi sage. Je compte sur vous en 2020 !

La mère Noël vient de me tirer sur le bonnet pour me dire "fais leur savoir que moi aussi je compte sur eux pour 2020 !"

Père Noël

Cher père Noël

Il est manifestement des circonstances où la probabilité d'obtenir une information est plus grande en s'en remettant à vos bons soins plutôt qu'à ceux qui pourtant se devraient de vous l'apporter.

Voilà pourquoi nous avons décidé de vous adresser ce courrier, et ce d'autant plus qu'il est promis à tous les héninois, une réponse aux lettres libellées à votre attention. C'est écrit en effet en blanc sur rouge dans le dernier numéro du magazine municipal.

Et puis, il est des situations où prendre de la hauteur s'avère indispensable pour apprécier la situation locale. Ton poste d'observation nous semble parfaitement remplir cette condition.

N'ai crainte ! Non seulement parce que nous ne sommes aucunement haineux et revanchards mais aussi parce nous ne te demanderons aucun cadeau pour nous.

Nous aimerions pouvoir en revanche en offrir un à l'ensemble des membres de la majorité municipale.

Et pour t'aider à choisir le bon, celui qui à coup quasi certain devrait leur faire plaisir, nous avons pensé à lister quelques questions qui pourraient te permettre de cibler au mieux ces personnages :

1) comment être plus irrespectueux des femmes et des hommes dont les
opinions divergent des leurs ?
2) comment décourager définitivement les agents municipaux dans l'exercice de leur activité ?
3) comment fuir davantage ses responsabilités et ne pas assumer ses propres choix ?
4) comment dégrader plus fortement encore l'image de la ville ?
5) comment verser d'avantage dans l'auto satisfaction permanente ?
6) comment ne rien dire des difficultés budgétaires auxquelles la ville est confrontée ?
7) comment ne surtout pas évoquer les résultats obtenus en matière de lutte contre l'insécurité et la délinquance ?
8) comment continuer à faire de rien l'événement du siècle ?
9) comment continuer à utiliser l'argent du contribuable pour déposer plainte ?
10) Comment surtout ne pas s'attaquer aux problématiques des héninois pour miser encore et toujours sur les difficultés des uns et des autres, et ainsi continuer à se victimiser et être porteurs de promesses démagogiques et intenables ?

Bon courage père Noël.

Avec toute notre affection

les membres d'HBA

4

Nous avons tous constaté que d'importants travaux de rénovation de la façade de la mairie ont été entrepris.

Qui en paiera le prix ?

Force est de constater que sous le vernis, les fondations ne sont pas aussi brillantes.

Nous savons que depuis quelques mois de nombreux services ont eu des difficultés à boucler leur budget de fonctionnement (dixit un fonctionnaire désabusé: « quand on commence à compter les crayons et le papier… »).

Pouvons-nous incriminer le maire et son équipe de mauvaise gestion ou de dilapidation ?

Nous aurions pu poser les questions à notre ancien adjoint aux finances, monsieur Sulzer démissionnaire au mois d’Août, mais il n’a pas été remplacé. Le maire aurait-il jugé de l’inutilité de ce poste d’adjoint ?

Le retour de difficultés economiques dans notre ville ont elles poussé les agents communaux à être les dindons de ce qui pourrait être une "farce" grotesque ?

Pour être honnêtes, on n'est pas surpris.

On voyait le truc venir depuis plusieurs semaines, près de cent agents verront une prime annuelle (NBI) supprimée !

Le Maire méprise t'il "ses" agents ?
N'a t'il pas eu la force de l’annoncer lui-même ? Et pourtant, comment peut on se contenter d'envoyer en de pareilles circonstances un recommandé ?

Je suppose qu’il ne trouvera pas utile de leur souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année !

Nous, membres d’Hénin-Beaumont action, sommes scandalisés par les agissements de nos élus envers les agents. Hénin-Beaumont action est pour une gestion humaniste de "ses" fonctionnaires, celle-ci demande de trouver un juste équilibre entre les objectifs de service public et les besoins des employés.
Encore faut-il que les élus aient cette culture.

 

Bruno TRANCHANT

On ne compte plus les bourses aux jouets et aux vêtements organisées notamment par les associations de parents d'élèves. Pas un week end quasiment sans qu'il ne soit possible d'arpenter les allées des salles dédiées pour l'occasion, à la recherche de l'objet convoité.

Nous prenons pour ce qui nous concerne grand soin et plaisir à nous y rendre. Il en va de l'intérêt que nous entendons témoigner aux habitants comme aux acteurs qui animent notre ville et aux agents municipaux qui assurent la logistique de bon nombre de ces manifestations.

S'il ne s'agit aucunement de remettre en cause la bonne volonté des organisateur d'offrir aux "bradeux" et visiteurs des conditions d'accueil conformes à leurs attentes, force est toutefois de constater que la multiplication de ce type d'événement ne permet que partiellement aux uns et aux autres d'y trouver toujours leur compte.

S'est instaurée de fait une concurrence entre ces RDV, un concurrence en outre faussée, chaque organisateur ne pouvant pas toujours disposer de la salle souhaitée et pouvant être confronté à un week-end plus ou moins chargé en manifestations.

Au final ces Amicales pourraient donc rapidement faire les frais de cette situation et par delà celles-ci, les enfants des écoles élémentaires dont certaines activités sont financées via les bénéfices tirées de ces manifestations.

Ce que nous proposerions si nous étions aux responsabilités consisterait à l'organisation lors d'un ou deux week-end d'une méga bourse aux jouets et vêtements en un seul et même lieu. En l'occurrence et compte tenu d'un manque d'équipement dimensionné pour cette ambition, l'Espace François Mitterrand.

Les APE volontaires contribueraient aux préparatifs de cet événement, à la tenue d'un service de restauration. Les bénéfices seraient alors partagés entre les Amicales participantes, au prorata des élèves scolarisés dans chacun des établissements.

Nul doute en outre que cette approche mutualisante donnerait à ce RDV un rayonnement allant bien au delà des frontières de la ville tout en réduisant le niveau de certaines dépenses municipales.

En presque 15 ans d'engagement citoyen, je n'avais jamais vu ça, y compris sous les mandatures de Gérard Dalongeville, c'est dire.

Alors oui, la majorité municipale pourra toujours arguer qu'un arbre de Noël des agents municipaux s'adresse par définition aux agents municipaux.

Mais, de quoi s'agit il ?

Je me suis rendu ce mercredi en fin d'après midi à ce temps (qui de l'avis de plusieurs personnes rencontrées, touchait à sa fin), pour aller saluer les territoriaux.

Force est de constater que ma présence n'était pas la bienvenue pour les élus de la majorité municipale, alors même qu'il ne fut pas question pour moi d'user de la provocation ni même de faire preuve d'irrespect à l'égard de quiconque.
D'ajouter que je n'ai pas pour habitude de pointer une arme pour engager la conversation.

Et pourtant, il ne fallut pas attendre bien longtemps après être passé à proximité desdits élus pour être invité à quitter les lieux.

C'est sans conteste une marque supplémentaire et évidente de la fébrilité qui aussi sûrement que progressivement s'empare de l'équipe de Steeve Briois.
Ce ne sont pas il est vrai les raisons qui manquent.

Je ne jouerai pas du registre de la victimisation qu'empruntent si régulièrement les frontistes. Mais voir certains jouer au père fouettard un jour d'arbre de Noël et 2 jours après la Sainte Barbe, voilà qui illustre bien à quel type de personnage nous avons à faire.

Je tiens en revanche et plus sérieusement à présenter mes excuses aux agents municipaux que je n'ai pu, compte tenu de cette situation, saluer hier.

Que Steeve Briois se rassure, ce ne sont pas les occasions qui manqueront aux membres d'Henin Beaumont Action pour demeurer à l'écoute des territoriaux et vigilants quant à leurs conditions de travail.

Patrick Piret

Madame, monsieur,

Nous sommes intervenus vous le savez à plusieurs reprises sur l'incompréhension de nombreux parents d'élèves destinataires fin novembre d'un avis de sommes à payer pour des frais de cantine concernant la période comprise, entre novembre 2015 et juin 2016.

Nous avions alors, notamment, adressé une lettre au maire de la commune pour lui demander de soumettre au vote du conseil municipal lors de sa prochaine séance une délibération actant le principe :
- de l'effacement des montants réclamés dans le cadre de la situation évoquée, lorsque la bonne foi des parents ne peut être clairement et factuellement remise en cause ;
- et dans le cas contraire, d'un échelonnement du remboursement pour les familles qui en feraient la demande.

Voici ci dessous le courrier qui par le biais des écoles vient d'être adressé aux parents concernés.

Ce courrier est tout bonnement hautement scandaleux et nous ne tenons nullement pour responsable son signataire.

Pourquoi ?!

Parce que force est d'observer que Steeve Briois n'a pas cru bon s'adresser lui même directement aux familles. Pour le courage politique, on repassera.

Et que dés lors, il est fort parier qu'il n'engagera de démarche qu'à l'aulne des réactions que les parents entendront lui exprimer, si celles ci sont nombreuses.

Nous ne saurions donc faire autrement que de vous inviter à vous manifester, et ce conformément à la proposition mentionnée dans ce courrier.

Scandaleux aussi, parce que si l'intention de Steeve Briois était de se défausser sur ses services, il ne s'y prendrait pas autrement.

Et pourtant, et comme nous l'avions déjà clairement évoqué, c'est une décision politique qui permettra de sortir de cette situation ubuesque et non une réponse administrative.

Ce n'est pas une question de compétences mais de prérogative, en l'occurrence celle d'un élu et non d'un fonctionnaire.

Pire encore ce courrier comporte une phrase dont on ne doute pas de l'impact qu'elle suscitera chez les parents d'élèves. Il est en effet stipulé : "Il s'avère que des titres pourraient comporter des anomalies."

En d'autre termes il pourrait  s'agir selon nous d'un aveu quant aux difficultés rencontrées pour pouvoir attester de la fiabilité des sommes réclamées.

Le doute pour ce qui nous concerne doit alors très clairement "profiter" auxdits parents.
Dés lors il n'est d'autre possibilité pour Steeve Briois que de mettre au vote du conseil municipal la délibération que nous lui avons soumise.

Au maire de la commune de considérer enfin et très vite notre action non pas comme l'expression d'opposants rageux et revanchards, mais comme celle d'acteurs réfléchis, à l'écoute des héninois, et animés d'un bon sens. Ce n'est pourtant pas compliqué.

Patrick Piret

2

Mais qu'ont ils fait de Sainte Barbe ?!

Pour qui aimait se rendre régulièrement à la Sainte Barbe, la différence est flagrante avec ce qu'il en est désormais, avec ce qu'en a fait cette majorité frontiste : le défilé de la patronne des mineures et des pompiers s'efface aussi sûrement que progressivement devant celui de la "madone".

De très nombreux acteurs des éditions précédentes ont préféré déserter ce RDV. Sans doute faut il y trouver les raisons d'une présence bien moindre également des héninois. Un temps auquel pourtant sont fortement attachés "nos" anciens et leurs descendants.

Pour un maire qui prétend que l'on prive la population de ses traditions, cette édition 2017 aura démontré comme en 2016, que derrière les discours de façade se trouvent des actes illustrant toute leur vacuité.

Blanche en façade, notre mairie même parée d'un bleu marine de circonstance ne parviendra pas à nous à faire oublier que la couleur de ses locataires demeure d'un tout autre ton.

Ainsi, ne sommes nous nullement étonnés des réactions de la délégation frontiste après la lecture de ce texte du père Pierre Guilbert, "Alors la paix viendra..."

Quant à nous, il est acquis que nous ne manquerons pas au sens propre comme au figuré de rendre la Sainte Barbe aux héninois.

Tout bonnement, parce que "les gens du Nord, ouvrent toujours leurs portes, à ceux qui ont souffert, les gens du Nord, n'oublient pas qu'ils ont vécu des années d'enfer."

 

Indignation !

Notre Maire lance un grand concours de crèche de Noël. N'est ce pas là pour faire un pied de nez au tribunal administratif qui lui interdit son installation dans la mairie ?

Je trouve son attitude inadaptée aux fonctions de Maire.

Cette gouaillerie ne s'apparente t'elle pas à un non-respect de sa part de notre république laïque ?
N'est elle pas une insulte à Aristide Briand ?

Rappelons que la séparation de l’église et de l’état date de 112 ans, et celle-ci nous a permis de bien vivre ensemble depuis.

Un Maire se doit de montrer l’exemple en respectant la loi et en l’appliquant à la lettre.

Je suis donc scandalisé par les stratagèmes de cour de récréation qu'il utilise pour défier nos lois républicaines.

Nous savons tous que le parti de celui-ci est en très mauvaise posture actuellement, pas une semaine sans qu’un scandale national ou municipal n’éclate.
Je demande uniquement à celui-ci de ne pas utiliser notre ville comme placebo à un parti à l’agonie.

Bruno TRANCHANT

2

La question se pose plus que jamais, tout bonnement parce que les températures extérieures ressenties elles parlent !

Et puisque Steeve Briois est très enclin à parler crèche en ce moment, peut être pourrait il ouvrir si ce n'est les portes de la mairie, un local municipal permettant tout simplement de proposer aux personnes en recherche d'un abri, un lieu de repli et de repos.